A/D   -   E/H   -   I/L   -   M/P   -   Q/T   -   U/X   -   Y/Z

Échelle de reproduction
Rapport des dimensions de l'image reproduite à celle de la partie correspondante de l'original


Écriture carolingienne
Voir " Caroline "


Écriture humanistique
Écriture manuelle soignée, issue de la Caroline, usitée en Italie aux XVe et XVIe siècles. Le fac-similé typographique de cette écriture a donné les caractères à empattements comme le Garamond (Garaldes).


Égyptiennes
Famille des caractères à empattements rectangulaires(classification Thibaudeau).


Ektachrome
Marque Kodak d'émulsion pour diapositives couleurs, passée dans le langage courant, on parle d'"Ekta" pour tout document photo transparent


Élision
C'est la suppression de la voyelle finale d'un mot. Elle se matérialise par une apostrophe.


Elzévirs
Famille des caractères à empattements triangulaires et dérivés(classification Thibaudeau).


Empattement
Dessin d'une lettre en haut et en bas d'un jambage

Émulsion
Couche sensible à la lumière, composée de cristaux d'argent en suspension dans la gélatine

Encart
Élément supplémentaire à une brochure placé à un endroit déterminé ou indéterminé dans cet ouvrage

Encartage
(encarter) : Placement d'un encart manuel. - Insertion d'un cahier dans un autre (Façonnage)

Encoche
Découpe des pages d'un ouvrage pour faciliter la recherche d'un début de partie, se dit “coup de pouce” lorsqu'elle est de la forme d'un demi-cercle

Épair
Aspect d'une feuille examinée par transparence pour juger de son opacité (Papier).

Épreuve
Tirage sur papier d'une composition pour contrôles (Typographie ou PAO). - Essai d'impression ou de photogravure (Photogravure)

Erratum
(pluriel : errata) : Correction d'un texte sur un encart volant

Espace
En typographie, ce mot est féminin lorsqu'il désigne l'intervalle entre deux lettres ou deux mots. Il est masculin lorsqu'il désigne une surface donnée.

Espace fine ou Fine
Espace de dimension proche de celle du “quart de cadratin”

Espace insécable
Espace de dimension qui reste fixe et qui ne peut pas être séparée des deux lettres ou signes qu'elle relie.

Espace justifiante
Voir "espace normale"

Espace-mot
Voir "espace normale"

Espace normale
Espace réalisée sur le clavier avec la barre d'espacement. Cette espace est sécable et sa dimension peut être modifiée en fonction de la justification automatique sur les deux côtés. En typo, on l'appelle aussi espace justifiante et espace-mot.

Esperluette
C'est le nom de notre caractère &, ligature du e et du t, aussi appelé "Et commercial". L'esperluette était déjà utilisée par les Romains.

Estampage
Réalisation d'un creux ou d'un relief sur un support papier, pour l'obtention d'un gaufrage ou avec encrage pour celle d'un timbrage

Estienne

  1. Célèbre famille française d'imprimeurs et d'éditeurs connue dès le XVe siècle pour la perfection de leurs ouvrages et leur érudition.
  2. Célèbre école française supérieure d'arts graphiques préparant aux différents métiers du livre.


Exécution
(exécuter) : Réalisation du document au net, propre à la reproduction

Expert (PAO)
Une police "expert" vient en complément d'une police standard. Elle doit comporter les petites capitales, les petits chiffres, certaines ligatures et parfois des vignettes ornementales


Façonnage
L'ensemble des opérations de finition qui se déroulent à partir des feuilles et des couvertures imprimées : rainurage, pliage, pelliculage, gaufrage, timbrage, assemblage et couture des cahiers, encollage et encartage des couvertures, massicotage, etc.

Fac similé
Reproduction exacte, quel qu'en soit le procédé, d'une écriture, d'un texte, d'un dessin ou d'un tableau

Fausse page
Page de gauche d'un livre ou magazine (par opposition à la page de droite dite "belle page"

Fer à dorer
Outil en bronze dont le relief permet de reproduire en impression à chaud un document en dorure (Impression à chaud).

Fer à droite, fer à gauche
Alignement vertical des lignes de texte à droite ou à gauche pour les compositions en drapeau, du fait du calage sur un fer en typographie

Fer à gaufrer
Forme et contre-forme gravées permettant de réaliser un relief (ou un creux) dans la texture du papier (Impression)

Feuille de style
Dans la majorité des logiciels, ainsi qu'en composition traditionnelle, la feuille de style est le fichier informatique qui rassemble les paramètres de composition du texte ou de la page..

Feuillet
Appellation servant à désigner une subdivision de la feuille au format rogné ou non (dans un ouvrage, un feuillet représente deux pages, soit deux faces, le recto et le verso).

Filet
Lame en métal pour impression de traits de différentes épaisseurs (Typographie). - Lame d'acier des formes de découpe (Façonnage). - Trait tracé sur les documents d'exécution afin d'être reproduit ou de délimiter l'emplacement de bendays, tramés ou photos : filets techniques

Filigrane
Motif réalisé lors de la fabrication du papier, par l'écrasement des fibres dans l'épaisseur de la feuille et visible par transparence

Film
Pellicule photographique, communément appelée "typon"

Flashage
("Typesetting" en anglais) Opération permettant la réalisation automatique des films de photogravure (ou typons), à partir de la lecture des fichiers informatiques et sans intervention de l'opérateur sur leurs contenus

Flexographie
Procédé d'impression en relief, appelé également "impression à l'aniline"

Focoltone
Nom d'un système de composition de couleurs d'accompagnement, constituées de mélanges très précis de certains pourcentages des quatre couleurs primaires

Folio
Chiffre de numérotage des pages d'un ouvrage

Foliotage
Numérotation des pages

Fond perdu
Impression sans marge d'une illustration rognée lors du façonnage de 3 mm au minimum (Studio).

Fond tramé
Surface constituée de points de trame, le fond tramé peut être uni ou dégradé, imprimé en noir ou en couleur par une ou plusieurs couches d'encre

Fonte
Police de caractère complète, avec ses chiffres, sa ponctuation et ses signes divers tels que les petites capitales, etc.

Forme
Chassis comprenant composition et clichés, prêt à l'impression (Typographie). - Par extension tout élément imprimant : clichés, plaque ou cylindre

Foulage
(fouler) : Malformation du papier due à une pression exagérée à l'impression typographique, apparaissant en relief au verso de la feuille

Fractures
Famille de caractères représentés par nos "Gothiques", classables parmi les Manuaires. Mais les nombreux styles de Fraktur - allemands notamment - justifiaient (classification internationale oblige) la création de ce groupe particulier (classification Vox-Atypi)

Française
(à la) : Format dont la plus grande dimension est la hauteur


Gabarit d'empagement
Préalable à toute mise en page : tracé du principe de l'organisation des pages d'un ouvrage. Tracé constant de la grille de mise en page dans un format, sur papier ou sur écran, afin de faciliter la mise en uvre

Gâche
Quantité de papier nécessaire à la mise au point d'une opération de transformation, non utilisable pour les exemplaires définitifs (Impression et façonnage).

Gamme
Essai de photogravure couleur par couleur puis par superposition des couleurs entre elles pour faciliter les corrections et le suivi sur machine du résultat obtenu. - Couleurs obtenues par la combinaison des quatre couleurs primaires : rouge (magenta), bleu (cyan), jaune et noir en gamme européenne (GEU), ou par celle d'autres couleurs primaires en gamme américaine

Garaldes
Famille de caractères qui perpétue le style noble et gracieux de la Renaissance italo-française des XVIe et XVIIe siècles. Leur nom marie ceux de Claude Garamont et d'Alde Manuce. Leurs graisses sont distribuées par rapport à un axe incliné (classification Vox-Atypi)

Garamond
Caractère typographique créé en 1544 par le graveur français Claude Garamont.

GARAMONT Claude (1499 ?-1561)
Typographe de François Ier. Il créa le superbe caractère typographique qui porte son nom. Il se fit appeler Garamondus, selon la mode d'alors de latiniser son nom

Gaufrage
(gaufrer) : Procédé d'impression permettant d'obtenir des motifs en relief, encrés ou non, à l'aide de clichés en creux et de contreparties en relief

Gothic
En américain : caractère typographique sans empattements (Linéales)

Gothique
Bien que d'origine anglo-normande au XIIe siècle, cette écriture s'est appelée gothique du fait qu'elle s'est rapidement implantée dans les pays germaniques qui la développèrent. L'Allemagne en a fait la graphie officielle de sa langue jusqu'à ce que Hitler en proscrive l'usage au début de 1941. La cadence régulière des verticales est caractéristique des écritures gothiques

Gouttière
Espace blanc qui sépare deux colonnes de texte

Grain
Rugosité plus ou moins importante de la surface d'un papier (Papier). - Apparence granuleuse de certains types d'émulsions photographiques rapides

Graisse
Épaisseur du dessin du caractère typographique. Un caractère peut avoir plusieurs graisses : léger, maigre, book, demi-gras, gras, extra-gras

Grammage
Poids d'une feuille de papier ou de carton en grammes au mètre carré (Papier)

Grand fond
Partie de la feuille d'un ouvrage située entre le côté latéral extérieur du rectangle d'empagement et son bord extérieur. On dit aussi blanc de grand fond ou plus simplement marge extérieure

Gravure
Opération consistant à creuser au moyen d'un burin ou d'un acide un support métallique (Taille-douce, photogravure typo et gravure relief).

Grecquage
(grecquer) : Entaillage des pages d'un côté dos pour améliorer la répartition et la prise de la colle et pouvoir façonner sans couture (Façonnage)

Gris typographique
Dans un texte typographié : résultat de la combinaison du caractère utilisé, de ses attributs (sa force de corps, son œil, sa graisse, etc.), de l'interlignage et de la longueur de la justiication. Chaque gris typographique traduit une atmosphère particulière qui convient ou ne convient pas à l'esprit du texte que l'on met en page

Grisé
Aplat diminué en densité par l'apport d'une trame ; il est indiqué en pourcentage de l'aplat considéré à 100 %. Synonyme : un tramé

Grotesk
En allemand : nom donné aux caractères typographiques sans empattements (Linéales)

GUTENBERG (vers 1396-1468)
Johannes Gensfleisch, dit Gutenberg, du nom de sa mère, inventa vers 1445 la typographie, c'est-à-dire la composition des textes avec des caractères métalliques, mobiles et réutilisables, qu'on appela, pendant un siècle, "écriture sans plume"


Habillage
Se dit d'un texte qui épouse le contour d'un objet (illustration, etc.). On dit un texte en habillage et habiller une illustration

Hampe ou ascendante
Partie du dessin de la lettre venant au-dessus de son œil. Par exemple, les lettres b, d, h ont des hampes

Héliogravure
Procédé de gravure et d'impression, pour gros tirages, réalisé au moyen d'un cylindre en cuivre gravé en creux. La profondeur des creux détermine l'intensité des valeurs (Impression).

Hiératique
Écriture manuscrite de l'Égypte ancienne à usage administratif et livresque, utilisant des hiéroglyphes simplifiés

Hiéroglyphe
Chacun des signes du système d'écriture idéographique de l'Égypte ancienne. Les hiéroglyphes sont apparus vers 3000 avant notre ère. Le plus souvent gravés dans la pierre, ils étaient utilisés pour transcrire des textes sacrés ou officiels et ne pouvaient être compris que par une élite cultivée

Hirondelle
Traits de coupe (repères ou croix de repérage) imprimés dans la marge permettant de repérer les différents films.

Hologramme
Image obtenue par holographie, restituant le relief d'un objet sur papier métallisé

Homothétique
Se dit du rapport d'agrandissement ou de réduction d'un document dont toutes les dimensions sont multipliées ou divisées par le même coefficient

Humanes
Famille de caractères issus des caractères vénitiens du XVe siècle. Leurs empattements sont courts et épais, les contrastes entre pleins et déliés peu marqués. Leurs capitales ont la hauteur des lettres "longues du haut" (qui comportent une hampe), (classification Vox-Atypi)

Humidimètre
Appareil de laboratoire pour mesurer l'absorption d'humidité par le papier